Liens d'accessibilité

Cameroun: Le président chinois Hu Jintao entame sa 3e visite en Afrique


Le président chinois Hu Jintao est arrivé mardi au Cameroun, première étape de sa tournée dans huit pays africains. Ce périple de douze jours vise à renforcer les liens économiques et politiques entre la Chine et le continent. Selon l’agence de presse Xinhua, le montant des échanges commerciaux entre la Chine et le Cameroun a dépassé 200 millions de dollars en 2005. De l’avis de certains analystes, la Chine chercherait au Cameroun une source éventuelle d’hydrocarbures mais Pékin n’a fait aucune annonce dans ce sens.

Le chef de l’état chinois doit avoir, mercredi, son premier tête-à-tête avec le président camerounais Paul Biya. La Chine est le cinquième partenaire du Cameroun en termes d’exportations et le quatrième au plan des importations, explique notre correspondant Jean-Claude Mbédé, ajoutant que Pékin et Yaoundé devraient signer plusieurs accords dans les domaines de la santé, de la culture et du sport entre autres. La montée en puissance de la Chine permet aux Africains de « diversifier les partenariats, d’avoir d’autres partenaires que les occidentaux », souligne de son côté Mathias Eric Owona Nguini, politologue, enseignant à l’université de Yaoundé II.

Après le Cameroun, le président chinois se rendra au Libéria, au Soudan, en Zambie, en Namibie, en Afrique du Sud, au Mozambique et aux Seychelles. Il mettra à profit ce voyage pour concrétiser les promesses faites aux dirigeants africains lors du sommet Chine-Afrique tenu en novembre à Pékin. Sa troisième tournée sur le continent depuis son accession au pouvoir en 2003 entre dans le cadre de la vaste offensive de charme de la Chine qui est à la recherche de débouchés et de matières premières. Cependant, les groupes de défense des droits fondamentaux se plaignent du fait que Pékin n’utilise pas son influence sur le continent pour y promouvoir le respect des droits de l’homme et la lutte de la corruption.

XS
SM
MD
LG