Liens d'accessibilité

Guinée : A l’heure du bilan de la grève générale


Les leaders syndicaux guinéens ont mis fin à la grève générale qui avait paralysé le pays pendant 18 jours. Ils ont appelé les Guinéens à reprendre le travail cette semaine. Leur décision est intervenue après que le président Lansana Conté eut accepté de nommer un Premier ministre aux pouvoirs étendus, y compris celui de former le gouvernement et de limoger les ministres. Au pouvoir depuis 23 ans, le général Conté a limogé le précédent Premier ministre au mois d’avril. Au moins 60 manifestants ont été tués dans de violentes confrontations avec les forces de sécurité guinéennes.

Les commentaires vont bon train à Conakry, après la signature de l’accord mettant fin à la grève générale illimitée. Selon Saifoulaye Diallo, architecte, Il y a duperie et cet accord ne présage rien de bon. Les syndicats auraient dû selon lui associer les autres composantes de la société guinéenne pour obtenir une modification de la constitution. Il est difficile de faire une appréciation objective de la situation, estime pour sa part, Sékou Condé, demandeur d’emploi, qui constate que dans le passé, d’autres promesses politiques n’ont pas été tenues. M. Condé trouve néanmoins que la grève a joué un rôle positif, parce qu’il a mis en évidence la détermination du peuple guinéen à lutter contre gabegie, le népotisme et le favoritisme.

XS
SM
MD
LG