Liens d'accessibilité

Cameroun:  Plus de peur que de mal après une fuite de pétrole brut au large de Kribi


Les habitants de la ville camerounaise de Kribi sont préoccupés par une fuite de pétrole brut, le 15 janvier 2007, qui a occasionné le déversement d’hydrocarbures en mer, au large de leur ville. L’incident a pour source la plate-forme pétrolière où aboutit l’oléoduc Tchad-Cameroun.

Les autorités camerounaises et les compagnies impliquées dans l’exportation du brut tchadien assurent qu’il n’y a pas eu de marée noire. La COTCO, gérante de l’oléoduc Tchad-Cameroun, se refuse à tout commentaire en dehors d’une déclaration publiée dans le quotidien d’Etat « Cameroon Tribune » et réfutant la thèse de la marée noire.

Cependant, le maire de Kribi juge l’incident « catastrophique » et déplore le fait que sa commune n’ait pas été informée à temps de ce qui s’est passé en haute mer. Même si la marée noire n’a pas eu lieu, la productivité de la pêche est en baisse selon des pêcheurs de la région. Notre correspondant Jean-Claude Mbédé a effectué un reportage sur la situation à Kribi.

XS
SM
MD
LG