Liens d'accessibilité

Sénégal: Décès de l’abbé Augustin Diamacoune Senghor


L’abbé Augustin Diamacoune Senghor, chef historique du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), l’ex-groupe rebelle casamançais, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche, à Paris où il suivait des soins médicaux. Le défunt prêtre avait signé un accord de paix en 2004 avec le président sénégalais Abdoulaye Wade dans l’espoir de mettre un terme à la lutte lancée en 1982 pour l’indépendance de la Casamance.

« C’est un chapitre qui se referme sur le dossier casamançais, mais qui ouvre un chapitre d’incertitude », explique le journaliste et politologue sénégalais Babakar Justin Ndiaye de Dakar dans un entretien avec Idriss Fall. L’aile extérieure du MFDC réclame l’héritage de Diamacoune, de même que les maquisards dont beaucoup évoluent en bandes armées, a-t-il dit. De l’avis de Babakar Justin Ndiaye, la priorité pour le gouvernement sénégalais doit être de trouver un autre interlocuteur et de renforcer la collaboration des pays voisins, la Gambie et la Guinée-Bissau, en vue de résoudre le problème de la Casamance.

XS
SM
MD
LG