Liens d'accessibilité

Somalie : Le Premier ministre Ali Mohamed Gedi à Mogadiscio


Vingt-quatre heures après que les milices islamistes eurent déserté la capitale somalienne, le Premier ministre intérimaire Ali Mohamed Gedi est entré dans Mogadiscio vendredi, dans un convoi d’une douzaine de véhicules lourdement armés. Une foule nombreuse s’est massée sur son parcours. M. Gedi s’est rendu à l’aéroport et dans la zone portuaire.

Ailleurs dans la capitale somalienne, plusieurs milliers de personnes sont descendues dans les rues pour protester contre la présence de troupes éthiopiennes. Les Nations Unis ont indiqué, de leur côté, qu’elles sont prêtes à reprendre leurs livraisons, par voie aérienne, de vivres à la Somalie. Celles-ci avaient été suspendues en raison des combats. Les troupes gouvernementales somaliennes ont installé leur quartier général dans l’ancienne ambassade américaine, dans l’Ouest de Mogadiscio, et évaluent la situation, a indiqué le Premier ministre intérimaire.

Ali Mohammed Gedi a confié à la VOA que sa priorité sera de rétablir la stabilité dans la capitale. Les chefs de clans, dit-il, ont donné l’assurance qu’ils vont aider à désarmer et réinsérer les centaines de miliciens qui se sont retrouvés sans emploi jeudi, quand les dirigeants islamistes ont fui Mogadiscio.

Ces derniers, qui ont contrôlé la capitale somalienne pendant près de sept mois, affirment s’être retirés sans combat pour éviter un bain de sang. Les islamistes jurent de poursuivre la lutte contre les forces gouvernementales et leurs alliés éthiopiens. Pour le Premier ministre Ali Mohamed Gedi, le retrait des islamistes tient au fait que leurs troupes envoyées au front ont été décimées.

Entre 2 000 et 3 000 combattants islamistes ont été tués et 4 à 5 000 autres blessés, avait indiqué de son côté le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi jeudi. Selon certains experts, jusqu’à 3 000 combattants étrangers séjournent en Somalie à l’appel de divers leaders radicaux de l’Union des tribunaux islamiques. Les dirigeants islamiques se trouvent maintenant près du port méridional de Kismayo avec leurs miliciens. L’inquiétude est qu’ils lancent une guérilla accompagnée d’attentats terroristes en Ethiopie et ailleurs en Afrique de l’Est.

XS
SM
MD
LG