Liens d'accessibilité

Burkina Faso: Report du sommet de la CEDEAO après les incidents de Ouagadougou


Le gouvernement Burkinabé a reporté à une date non spécifiée le sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) prévu vendredi à Ouagadougou. Cette décision a été prise après les affrontements entre policiers et soldats qui ont fait au moins 5 morts et une dizaine de blessés dans la capitale burkinabé cette semaine.

Les policiers, qui sont chargés de la sécurité publique, sont restés chez eux par crainte de représailles des soldats, indiquent les autorités burkinabé. Le sommet de la CEDEAO allait permettre au président burkinabé Blaise Compaoré de succéder à son homologue nigérien Mamadou Tandja à la tête de la Communauté. La violence a éclaté mardi lorsque la police a abattu un soldat en civil au cours d’un contrôle à Ouagadougou. Les soldats sont alors sortis dans la rue pour confronter les policiers.

Selon notre correspondant Zoumana Wonogo, la nuit de mercredi à jeudi a été ponctuée de tirs d’armes automatiques. Les habitants de la capitale burkinabé ont découvert jeudi matin que le commissariat central, le camps des CRS et la direction nationale de la Sûreté ont été saccagés. Plusieurs hommes en uniforme attendaient jeudi matin d’être soignés à l’hôpital de Ouagadougou, rapporte Zoumana Wonogo qui signale également que les portes de la maison d’arrêt de Ouagadougou ont été cassées durant les violents incidents, permettant à plusieurs prisonniers de s’évader.

XS
SM
MD
LG