Liens d'accessibilité

RDC: Le nouveau gouvernement se fait attendre


Les Congolais attendent toujours de connaître les hommes et les femmes qui composeront le nouveau gouvernement et qui le dirigera. Dans un entretien avec Henry Francisque, notre envoyé spécial Ferdinand Ferella explique que le retard est dû une raison technique: la Cour suprême de justice doit, au préalable, constater la majorité parlementaire et valider le nouveau bureau de l’Assemblée nationale, le Premier ministre devant être issu de cette majorité. Antoine Gizenga, chef du Parti lumumbiste unifié (PALU), est pressenti pour prendre la tête du prochain gouvernement congolais, a dit notre envoyé spécial.

Concernant les attentes des Congolais par rapport à la récente conférence sur la région des Grands Lacs tenue à Nairobi et le pacte de sécurité et de développement qui y a été conclu, Ferdinand Ferella a souligné que la question est de savoir si la parole sera suivie d’action. « On peut penser qu’il y a eu une avancée et que tout le monde a compris l’intérêt qu’il avait plutôt à travailler dans le sens du développement économique de la région plutôt qu’à se faire la guerre tout le temps », a déclaré Marcellin Tshisambo, principal conseiller du président Joseph Kabila.

XS
SM
MD
LG