Liens d'accessibilité

RDC: Défi sécuritaire à l’Est


Dans sa série sur la RDC, notre envoyé spécial Ferdinand Ferella se penche sur la sécurité dans l’Est du pays, un des défis que doit relever le président nouvellement élu, Joseph Kabila. Dans son discours d’investiture. M. Kabila avait annoncé que sa priorité serait le rétablissement de la sécurité sur tout le territoire national. Or, nulle part qu’au Nord-Kivu le problème de l’insécurité se pose avec tant d’acuité.

Des combats y ont opposé, la semaine dernière, les troupes gouvernementales aux forces du général dissident Laurent Nkunda, à quelques km de Goma, le chef-lieu de la province. Ferdinand Ferella s’est entretenu de cette situation avec le gouverneur du Nord-Kivu, Eugène Serufuli. Le gouverneur Serufuli a fait état de la présence active de groupes armés étrangers (rebelles ougandais, FDLR rwandais) et congolais (anciens rebelles, guerriers Mai Mai) dans sa province. Il impute une grande partie de l’instabilité aux actions du général Nkunda.

Ce dernier soulève les problèmes de rapatriement des réfugiés congolais des pays voisins, problèmes de brassage mais surtout le problème du mandat d’arrêt international lancé contre lui, a expliqué M. Serufuli, qui n’exclut pas que tous ces problèmes soient examinés un jour, dans des « cadres appropriés. »

Toujours en rapport avec la RDC, notre correspondant à Bujumbura s’est intéressé aux problèmes des immigrés congolais vivant au Burundi, certains depuis deux ou trois générations.

XS
SM
MD
LG