Liens d'accessibilité

Les Américains célèbrent la Thanksgiving jeudi


Tous les ans, le quatrième jeudi de novembre est réservé à la Thanksgiving, la fête de l’action de grâce ici aux Etats-Unis. Elle commémore, comme on l’enseigne aux enfants, la première Thanksgiving qui a eu lieu en 1621 à Plimouth, dans l’Etat du Massachusetts. Cet évènement historique est présenté comme un festin organisé par les colons anglais pour remercier les Amérindiens de les avoir aidés à survivre à leur premier hiver sur le nouveau continent. Mais d’aucuns, aujourd’hui, mettent en doute cette version de la Thanksgiving.

Tobias Venderhoop est l’un d’eux. Membre de la tribu amérindienne Aquinnah Wampanoag, dans le Massachusetts, il voyage à travers le pays pour donner sa version des faits aux enfants et aux visiteurs du musée national des Amérindiens à Washington. « Première erreur : on pense que les Amérindiens avaient été invités à Plimouth pour participer à cette fête des récoltes », note M. Vanderhoop. Bien que les Amérindiens et les « colons » anglais eurent signé un traité, ils ne vivaient pas en harmonie, souligne-t-il.

Et quand, au cours des célébrations, les Anglais ont commencé à tirer en l’air, les membres de la tribu Wampanoag sont devenus inquiets. « Ils célébraient, mais notre peuple ne savait pas si les Anglais ne se préparaient pas à la guerre. Et c’est pourquoi, à mon avis, les chefs sont allés à Plimouth pour s’assurer que le traité était toujours en vigueur », a dit M. Venderhoop, ajoutant: « Ce n’était vraiment pas une invitation ! »

Les voulaient participer à la fête sans y être invités, et quand 19 d’entre eux sont arrivés, il était difficile pour les Anglais, toujours de l’avis de Monsieur Vanderhoop, de les renvoyer. La paix entre les Anglais et les Wampanoag a néanmoins duré presque 50 ans. Tobias Vanderhoop dit qu’aujourd’hui, sa tribu compte 1 100 membres dont 300 habitent sur l’île de Martha’s Vineyard, non loin de l’endroit où leurs ancêtres vivaient il y a 400 ans.

Selon M. Vanderhoop, certains membres de la tribu observent une journée de deuil, à la Thanksgiving, à la mémoire des millions d’Amérindiens qui ont péri depuis l’arrivée des Européens en Amérique. D’autres célèbrent la fête avec le même repas traditionnel fait de dindes, pommes de terre et de gelée de canneberge. Toutefois, même pour ces derniers, le quatrième jeudi de novembre pourrait bien avoir une signification différente de celle des Américains dont les ancêtres ont touché débarqué en Amérique en 1621.

XS
SM
MD
LG