Liens d'accessibilité

Etats-Unis: Les étrangers se plaignent de l’accueil aux frontières


Les voyageurs internationaux sont frustrés par la façon dont on les traite à leur arrivée ici aux Etats-Unis ; un traitement qui amène certains d’entre eux à choisir d’autres destinations. Un sondage commandé par le « Partenariat pour la découverte de l’Amérique » fait ressortir que les visiteurs se disent victimes d’un accueil inamical de la part des douanes et des services d’immigration américains.

Le président du Partenariat, Geoff Freeman, affirme que les personnes interrogées se disent mécontentes de l’attitude des agents en poste dans les aéroports à leur endroit. « C’est une grande occasion manquée car, lorsqu’ils franchissent les services de contrôle, ils ont généralement une opinion favorable des Etats-Unis », estime-t-il. Le « Partenariat pour la découverte de l’Amérique » est une alliance d’opérateurs économiques américains luttant pour la réduction des obstacles artificiels au voyage aux Etats-Unis.

On retrouve en son sein de grandes et petites entreprises comme Disney Parks and Resorts, la brasserie Anheuser Busch et la chaîne hôtelière Marriot. Le sondage réalisé par la firme R.T. Strategies a permis d’interroger plus de 2 000 voyageurs provenant de plus de 15 pays. 3/4 des personnes interrogées venaient de pays dont les habitants n’ont pas besoin de visa pour se rendre aux Etats-Unis.

Jarrol Agen, porte-parle du département de la Sécurité intérieure, estime que « c’est un sondage biaisé, réalisé par des gens qui sont juges et parties. C’est très subjectif tout ça, et il n’ y a pas l’ombre de recommandations permettant d’avancer ». Agen fait remarquer que les fonctionnaires américains s’efforcent de se montrer aussi accueillants que possible, mais que la sécurité reste la priorité.

Il nous faut trouver, conclut-il, un équilibre entre l’ouverture au monde et les impératifs de sécurité. Les voyageurs et les opérateurs économiques comprennent parfaitement les impératifs de sécurité, répond Geoff Freeman, mais il va falloir trouver un juste milieu. « Les opérateurs économiques américains se disent que l’accueil des visiteurs dans notre pays relève de la diplomatie publique la plus élémentaire. Et ce n’est pas ce que nous faisons en ce moment », a dit Geof Freeman.

XS
SM
MD
LG