Liens d'accessibilité

Mauritanie: Les élections de l’espoir


Les Mauritaniens attendent dans le calme et la sérénité les résultats des élections législatives et municipales. Dans un entretien avec Idriss Fall, Mohamed Fall Ould Omer, rédacteur en chef du journal la « Tribune » de Nouakchott, note que, par rapport aux indépendants, les partis politiques ont eu le dernier mot. Il fait aussi remarquer que les anciens partis d’opposition, membres de la Coalition pour le changement, ont pris le dessus.

On ne s’attendait pas à un si important taux de participation, mais il y a eu un réel engouement des électeurs qui ont voté pour exprimer une forte demande de changement, a expliqué le rédacteur en chef de la « Tribune. » Toutefois, Mohamed Fall Ould Omer prédit que la Coalition du changement ne tiendra pas au-delà des législatives. « De forts ressentiments personnels » jouent plus que les programmes et chaque leader a ses ambitions propres pour l’élection présidentielle, a dit le journaliste mauritanien.

Pour sa part, Boubacar Ould Messaoud, leader de l’association SOS-Esclaves, se félicite du bon déroulement du scrutin. « Pour la première fois, nous avons des élections relativement transparentes; (…) Il n’y a pas eu de bourrage d’urnes et les gens ont pu voter », a-t-il expliqué. Boubacar Ould Messaoud déplore la situation des Mauritaniens déportés au Sénégal qui n’a pas été réglée jusqu’ici. « Il y va de l’avenir de notre pays, il y va de notre unité nationale, il y va de notre volonté un réaliser un véritable Etat de droit, » estime-t-il.

XS
SM
MD
LG