Liens d'accessibilité

Le soutien des Etats-Unis à la RDC s’inscrit dans la durée, assure l’ambassadeur Roger Meece


L’Ambassadeur des Etats-Unis à Kinshasa, Roger Meece, se félicite du déroulement du deuxième tour de l’élection présidentielle et des élections provinciales du 29 octobre en RDC. A part deux ou trois cas isolés, « c’est une grande réussite, comme ce fut le cas le 30 juillet,» a-t-il souligné dans un entretien accordé à Ferdinand Ferella.

Pour M. Meece, « la Commission électorale indépendante, ainsi que la police et surtout le peuple congolais méritent bien d’être félicités pour cet accomplissement. » Réagissant aux allégations d’irrégularités et de fraudes, l’ambassadeur américain a exhorté les témoins et les partis politiques à saisir les autorités électorales compétentes afin que les éventuels contentieux soient tranchés conformément à la loi.

En dehors « de cas isolés d’incidents malheureux dans deux villes à l’intérieur du pays, » ni l’ambassade, ni les observateurs internationaux n’ont constaté les fraudes massives auxquelles certains ont fait allusion, a-t-il déclaré. Analysant le rôle des médias dans les élections congolaises, l’ambassadeur des Etats-Unis a applaudi les interventions de la Haute autorité des médias en vue de régler les problèmes durant la campagne électorale. C’est une expérience qu’il convient d’étudier en vue de corriger les lacunes pour les prochaines élections, a-t-il dit.

Tout en déplorant la non participation de l’UDPS et de son leader, Etienne Tsisekedi, aux différentes consultations électorales congolaises, M. Meece a fait remarquer qu’en fin de compte, il revient à chaque parti, chaque leader politique et chaque citoyen de décider de sa participation ou non aux élections. L’ambassadeur américain a exprimé le vœu que tous les Congolais acceptent de prendre part aux élections dans l’avenir.

Roger Meece a expliqué que la récente décision du président Bush imposant des sanctions à trois chefs de milice congolais et à quatre hommes d’affaires accusés de trafic d’armes constituent la part des Etats-Unis dans « la mise en oeuvre des sanctions déjà votées par le Conseil de sécurité. » De l’avis de l’ambassadeur des Etats-Unis à Kinshasa, « il est important d’assurer que personne ne menace plus la vie, la sécurité et la stabilité dans la région. »

Rappelant l’engagement « sans précédant » des Etats-Unis et de la communauté internationale pour la réussite de la transition en RDC, l’ambassadeur Meece a assuré Kinshasa de l’appui continu de Washington. Le soutien américain s’étendra au-delà du processus électoral « parce que le nouveau gouvernement qui sera installé bientôt à Kinshasa va se trouver en face des défis énormes dans la vie sociale, la sécurité, l’éducation, » a expliqué le diplomate américain.

XS
SM
MD
LG