Liens d'accessibilité

RDC: Calme inquiet après les dernières élections


En République démocratique du Congo, le second tour de l’élection présidentielle et les élections provinciales de dimanche se sont déroulés de manière satisfaisante selon les observateurs et les officiels congolais.

Cependant, les camps des deux candidats au second tour - le président Joseph Kabila et le vice-président Jean-Pierre Bemba - s’accusent mutuellement de fraude, explique l’envoyé spécial de la VOA Nicolas Colombant. La Mission de l’ONU en RDC (MONUC) a, cette fois-ci, appelé les différents camps à ne pas se lancer « dans la guerre des chiffres,» affirme Nicolas Colombant qui a constaté que les journaux et les stations de radio concentrent beaucoup plus leurs débats sur le taux de participation. Selon l’envoyé spécial de la VOA, le calme règne dans la capitale congolaise où la Force européenne et les troupes onusiennes se sont déployées en grand nombre.

Colin Stewart, co-directeur du bureau du Centre Carter à Kinshasa, estime que, de façon générale, le scrutin s’est bien déroulé par rapport à celui du 30 juillet dernier. Il y a eu quelques incidents et morts d’homme, mais c’était des problèmes localisés, « qui ne changent pas l’image générale à travers tout le pays d’une élection qui s’est bien déroulée, » a déclaré M. Stewart dans une interview avec Ferdinand Ferella. Vu « le défi logistique absolument énorme » en RDC, le fait que les élections se soient bien passées est remarquable, a souligné le responsable du bureau du Centre Carter à Kinshasa.

XS
SM
MD
LG