Liens d'accessibilité

Mali: Au secours des précieux manuscrits de Tombouctou


Tombouctou a été, pendant des siècles, l’un des principaux centres d’érudition islamique en Afrique. Son université Sankoré attirait les savants du monde musulman tout entier. L’érudit local le plus connu est Ahmed Baba As-Sudan, dernier chancelier de l’université à la fin du XVIe siècle, qui a donné son nom au centre de recherches et de documentation de Tombouctou. Une grande campagne internationale est en cours pour sauver les précieux manuscrits datant de cette période faste et qu’abrite ce centre.

Le professeur Alida Jay de l’université d’Oslo en Norvège prend part à cette initiative. Membre d’une équipe pluridisciplinaire de recherche qui s’était rendue dans le Nord du Mali en 1989, Mme Jay a visité Tombouctou en 1996 et s’est éprise des célèbres manuscrits de cette ville, a-t-elle expliqué dans un entretien avec Henry Francisque.

L’enseignante norvégienne a pris part aux efforts ayant permis de mobiliser les ressources nécessaires à la préservation de ces documents historiques. Beaucoup ont été complètements détruits mais d’autres sont encore bon état du fait du climat sec, a-t-elle expliqué. Quelques documents ont été mis sur microfiche, mais la numérisation est plus pratique dans la mesure où elle pourrait permettre une consultation sur Internet, a dit le professeur Alida Jay, ajoutant que des Maliens sont en train d’être formés aux techniques de préservation des manuscrits.

Pour l’heure, les précieux documents sont sous la garde d’Abdelkader Haidara. Joint par Idriss Fall à Tombouctou, M. Haidara a révélé que certains manuscrits remontent au 9e siècle. Quelque 9 000 manuscrits ont été répertoriés à Tombouctou, certaines portant sur la tolérance et la résolution de conflit, d’autres sur la médecine, l’histoire et l’astronomie entre autres, a indiqué Abdelkader Haidar.

Selon M. Haidar, la bibliothèque de Tombouctou contient des écrits d’éminents érudits comme El Hadj Omar Tall, Cheikh Amadou Bamaba, Cheikh Ahmad Baba ou encore Mohammed Bagayoko.

XS
SM
MD
LG