Liens d'accessibilité

Darfour: International Crisis Group recommande des sanctions ciblées


Face à la détérioration de la situation au Darfour, l’ONG International Crisis Group (ICG) recommande diverses mesures pour persuader le gouvernement de Khartoum à accepter le déploiement d’une force onusienne de 20 000 Casques bleus. Entre les partisans de la « persuasion douce » et ceux de l’intervention non consensuelle, il y a une troisième voie qui consiste à appliquer les résolutions déjà adoptées par le Conseil de sécurité, a expliqué Suliman Baldo, directeur du département Afrique d’ICG dans un entretien avec Timothée Donangmaye.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, en août, une résolution autorisant le déploiement de 20 000 soldats au darfour. Cette résolution appelle au consentement du Soudan, mais ne l’exige pas. International Crisis Group recommande plusieurs mesures pour sortir de l’impasse. Il est nécessaire d’appliquer une série de sanctions économiques et diplomatiques ciblées aux dirigeants soudanais, a expliqué M. Baldo, ajoutant que des mesures militaires - notamment des zones d’exclusion aérienne - peuvent contribuer à protéger les populations civiles. International Crisis recommande, par ailleurs, l’intensification des pressions diplomatiques de la part des dirigeants africains et arabes pour amener Khartoum à accepter le déploiement des Casques bleus au darfour.

XS
SM
MD
LG