Liens d'accessibilité

Etats-Unis: La cote des démocrates en hausse selon les sondages


A quatre semaines des élections législatives de novembre, le parti démocrate effectue une remonté dans les sondages; une tendance claire et nette si l’on en croit les statistiques publiées lundi et mardi dans la presse américaine. Toutefois, ces chiffres ont été collectés avant les tensions provoquées dans le monde par le tout récent essai nucléaire de la Corée du Nord. Le premier constat découlant des sondages en question est que la controverse au sujet des contacts inappropriés entre l’ex-député républicain de Floride Mark Foley et de jeunes stagiaires au Congrès a énormément nui à la crédibilité du parti républicain.

D’après un sondage commandité par le quotidien « New York Times », 51% du public estime que le leadership républicain à la Chambre des représentant, épicentre du scandale Foley très médiatisé, n’a pas agi correctement dans le cadre de cette affaire. 58% des répondants affirment aussi que les leaders républicains n’ont pas suffisamment pris le scandale au sérieux. 54% jugent l’affaire Foley très grave.

Du fait de cette crise de crédibilité, le parti républicain, majoritaire dans les deux chambres du Congrès, perd du terrain dans des domaines où il tenait la dragée haute à son rival démocrate. 38% seulement des répondants estiment maintenant que le parti républicain reflète leurs valeurs morales contre 47% pour les démocrates; un net renversement de vapeur par rapport aux précédents sondages où le public donnait un avantage écrasant aux républicains.

Même baisse de régime pour la formation politique du président Bush au niveau de la lutte antiterroriste. Les répondants sont désormais divisés pratiquement en parts égales concernant lequel des deux partis est le plus qualifié pour mener le combat contre le terrorisme, alors que les républicains avaient nettement la côte dans ce domaine crucial. Autre signe du recul du parti républicain dans ce domaine: 46% seulement des répondants du sondage du New-York Times approuvent maintenant la politique antiterroriste du président Bush, soit une baisse de 8% en deux semaines.

Un autre sondage conjoint du quotidien USA Today et de l’institut de recherche Gallup, révèle que 59% du public voterait en faveur des démocrates si les élections avaient lieu aujourd’hui, 36% pour les républicains, alors que les 2 partis étaient pratiquement à égalité de chance le mois dernier.

Les leaders républicains ne jettent pas pour autant l’éponge. Ils répètent à l’envie que les résultats des élections législatives reflètent généralement des préoccupations locales et non pas les politiques à l’échelle nationale. Ils disent aussi disposer encore d’un mois pour convaincre les électeurs de changer leur fusil d’épaule.

XS
SM
MD
LG