Liens d'accessibilité

ONU: Le président Bush s’est adressé à la 61e assemblée générale


Le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan a ouvert, mardi, la dernière session de son mandat en mettant en relief les progrès accomplis dans l’allègement de la dette, la lutte contre la pauvreté et le sida. En revanche, M. Annan a déploré la poursuite du conflit du Darfour.

«C’est au Darfour, où le spectacle persistant d’hommes, de femmes et d’enfants chassés de leur foyers par le meurtre, le viol et l’incendie de leur villages ridiculise nos prétensions d’être, en tant que communauté internationale, le bouclier protégeant les populations contre les abus les plus graves,» a-t-il souligné. Concernant ce dossier, le leader du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, président en exercice de l’Union Africaine, a réitéré dans son allocution, mardi ,la détermination inébranlable de cette organisation à promouvoir la paix au Darfour.

Dans son discours devant l’assemblée, le président George W. Bush a, de son côté, exhorté les leaders du monde entier à soutenir les modérés et les réformateurs au Moyen Orient en vue d’aider à créer ce qu’il a appelé « un monde débarrassé de la terreur ». Le chef de l’exécutif américain a dit : « Il est clair que le monde est engagé dans une grande lutte idéologique entre les extrémistes - qui utilisent la terreur comme arme pour semer la crainte - et les gens modérés qui oeuvrent pour la paix. »

Le président Bush a promis de continuer à soutenir les gouvernements de l’Irak et de l’Afghanistan dans leur lutte contre les terroristes. Le chef de l’exécutif a aussi souligné que l’Iran doit renoncer à ce qu’il a qualifié d’ambition d’obtenir des armes nucléaires. Concernant l’Afrique, le président Bush a réitéré sa détermination d’aider la population du Darfour dans l’Ouest du Soudan où la violence continue. « Habitants du Darfour, vous avez connu des violences innommables. Et mon pays a correctement qualifié ces atrocités de génocide, » a-t-il affirmé.

Le chef de l’exécutif américain a annoncé la nomination d’Andrew Natsios, ex-administrateur de l’USAID au poste d’émissaire spécial au Darfour. Sa mission: aider à mettre fin aux violences dans la région. L’ONU devra agir si le Soudan continue de s’opposer au déploiement d’une mission onusienne de maintien de la paix au Darfour, a dit le président Bush. Le dirigeant soudanais Omar Hassan al-Bashir compare cette mission à une occupation étrangère.

Autres dirigeants africains à s’adresser à l’Assemblée générale hier: le président du Rwanda Paul Kagamé, et ses homologues d’Afrique du Sud, du Libéria et du Soudan.

XS
SM
MD
LG