Liens d'accessibilité

Tchad: N’Djaména déterminé à renégocier ses accords pétroliers


Le gouvernement tchadien a réitéré son intention de revoir ses accords avec les compagnies membres du consortium exploitant le pétrole national. Particulièrement visés, les contrats signés avec les compagnies américaine Chevron et malaisienne Petronas qui ont reçu ordre de quitter le pays. Les deux sociétés sont accusées de n’avoir pas payé leurs impôts; ce qu’elles démentent. Chevron et Petronas n’ont pas répondu à une mise en demeure du gouvernement concernant leurs impôts, entraînant la décision du Tchad de demander leur départ, a expliqué le porte-parole du gouvernement tchadien, Hourmadji Moussa Doumngor.

Dans un entretien accordé à Lamia Gritli, M. Doumngor a expliqué que les redevances versées au Tchad par les compagnies pétrolières ne représentent qu’une « broutille ». A la question de savoir s’il y a un rapport entre le bras de fer avec les compagnies pétrolières et la reprise des relations diplomatiques entre le Tchad et la Chine, pays dont l’appétit pétrolier est bien connu, Hourmadji Moussa Doumngor a dit que de telles spéculations relèvent d’un « amalgame gratuit ». Le gouvernement est prêt à travailler avec tout partenaire qui « l’aide à entrer dans ses droits », a-t-il souligné.

XS
SM
MD
LG