Liens d'accessibilité

Dossier nucléaire iranien: La réponse de Téhéran peu satisfaisante selon Washington


Les Etats-Unis estiment que la réponse de l’Iran à l’offre des grandes puissances concernant le programme nucléaire de Téhéran « ne satisfait pas pleinement » aux conditions de l’ONU. Le département d’Etat indique que Washington tient, en ce moment, des consultations avec les autres membres du Conseil de Sécurité sur ce qu’il convient de faire. Le Département d’Etat souligne que la résolution de l’ONU exige la suspension complète et vérifiable, d’ici le 31 août, des activités de l’Iran liées à l’enrichissement de l’uranium.

Les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité et l’Allemagne ont offert des mesures d’incitation à Téhéran. Les détails de l’offre n’ont pas été rendus publics mais Téhéran a dit, hier, être prêt à entamer des « négociations sérieuses » sur son programme nucléaire. L’Iran n’a pas précisé s’il est disposé à cesser, d’ici le la date fixée par le conseil de sécurité, ses activités liées à l’enrichissement de l’uranium. Moscou va continuer à oeuvrer en faveur d’une solution négociée, a fait savoir de son côté le ministère russe des Affaires étrangères. A Paris, son homologue français, Philippe Douste-Blazy, a souligné que l’Iran doit suspendre l’enrichissement de l’uranium s’il veut revenir à la table des négociations.

L’ambassadeur américain à l’ONU, John Bolton affirme, pour sa part, que Washington étudie, en ce moment, la réponse de l’Iran. Les Etats-Unis sont également prêts à chercher à obtenir des sanctions à l’ONU, si Téhéran refuse de suspendre l’enrichissement de l’uranium, a-t-il fait savoir.

XS
SM
MD
LG