Liens d'accessibilité

RDC: Kabila et Bemba au second tour, vive tension à Kinshasa


En RDC, les affrontements ayant opposé des partisans du président Joseph Kabila aux forces du vice-président Jean-Pierre Bemba, ont créé une vive tension dans la capitale congolaise. Selon des sources diplomatiques à Kinshasa, Jean-Pierre Bemba, adversaire du président Kabila au second tour de l’élection présidentielle, recevait plusieurs ambassadeurs étrangers chez lui quand les tirs ont commencé.

L’incident fait suite aux affrontements armés, dimanche soir, à Kinshasa, entre partisans de M. Bemba et supporters du président Joseph Kabila. Ces violences ont fait au moins 5 morts. La force de l’Union européenne en RDC (EUFOR) affirme avoir déployé des troupes pour contrôler la situation. Les camps de Bemba et Kabila s’accusent mutuellement d’avoir déclenché les hostilités après l’annonce, par la Commission électorale indépendante, qu’il y aura un second tour à l’élection présidentielle.

Joseph Kabila a remporté le premier tour avec environ 45% des voix. Jean-Pierre Bemba est deuxième avec 20%. Dans un entretien avec Henry Francisque, Fidèle Lumeya, directeur adjoint du programme des urgences du Service mondial des églises, explique les femmes de l’Est du pays, qui se sont opposées à la guerre, ont voté pour Kabila.

Ce dernier a connecté avec les gens de cette région en leur parlant en Swahili, a-t-il dit. Dans l’Ouest du pays, Jean-Pierre Bemba a bénéficié de la connexion linguistique (lingala), mais a également reçu les voix des jeunes des milieux défavorisés qui apprécient son image « d’homme fort ». De l’avis de M. Lumeya, les électeurs de l’Est ont sanctionné les rebelles pour la violence qu’a connue cette région.

XS
SM
MD
LG