Liens d'accessibilité

Tchad: Le président Idriss Déby Itno entame son troisième mandat


Sept chefs d’Etat africains ont pris part mardi, à N’Djaména, à la cérémonie d’investiture du président Idriss Déby Itno pour son troisième mandat. En marge de cette cérémonie, un mini-sommet a été organisé, sur l’initiative du président libyen Moammar Khadafi, au cours duquel les présidents Déby Itno et Omar Hassan al Bashir du Soudan ont décidé de rétablir les relations diplomatiques entre leurs deux pays. « Les deux chefs d’Etat se sont engagés à faire en sorte que leurs pays respectifs ne servent pas de base de déstabilisation» a déclaré le porte-parole du gouvernement tchadien, M. Hourmadji Moussa Doumngor, dans un entretien avec Lami Gritli.

Réagissant à la manifestation organisée à Washington par la diaspora tchadienne contre le troisième mandat du président Déby Itno, M. Doumngor a dit que cela participe de la démocratie. Il a cependant souligné que « la diaspora tchadienne, quelques fois, est sous-informée ou elle est victime d’une intoxication ou d’une désinformation. » Le Tchad est en train de faire des progrès même si des problèmes subsistent, a assuré M. Doumngor.

Dans un entretien avec Henry Francisque, Armel Ramadji Doumnandé, un organisateur de la manifestation de Washington, a dénoncé ce qu’il a appelé « la mascarade électorale » ayant conduit à l’élection, le 3 mai dernier, du président Idriss Déby Itno. Il a appelé la communauté internationale en général, et les Etats-Unis en particulier, à déployer des efforts pour amener le président Idriss Déby Itno à accepter un dialogue inclusif au Tchad.

XS
SM
MD
LG