Liens d'accessibilité

Crise du Moyen-Orient: La solution passe par la diplomatie selon Shlomo Ben Ami


Malgré l’escalade de la violence entre Israël et le Hezbollah, l’ancien ministre israélien des Affaires étrangères Shlomo Ben Ami estime que la sortie de crise passe par les voies diplomatique et politique. Dans un entretien avec Lamia Gritli, l’ancien chef de la diplomatie israélienne affirme qu’il faut retourner à la résolution 1559 du Conseil de sécurité; « une espèce de garantie » pour le retrait israélien du Liban en l’an 2000.

Cette résolution prévoit la reconnaissance, par Israël, des frontières du Liban, le démantèlement du Hezbollah et le déploiement des troupes libanaises sur les positions qu’occupe cette milice, a expliqué M. Shlomo Ben Ami. La situation actuelle résulte d’une provocation du Hezbollah, a dit l’ancien ministre israélien, soulignant la nécessité de déployer une force internationale « qui aiderait » le gouvernement libanais.

A la question de savoir si la réaction d’Israël n’est pas disproportionnée, Shlomo Ben Ami a fait remarquer que le Hezbollah se positionne dans les quartiers civils de Beyrouth pour tirer des missiles contre Israël. Dans ce cas, l’armée israélienne n’a pas tellement le choix que d’attaquer les positions de cette milice, a souligné l’ancien chef de la diplomatie israélienne.

A mesure que la situation au Liban se dégrade, divers pays, dont les Etats-Unis, accéIèrent l'évacuation de leurs ressortissants. Idriss Fall a, pour sa part, recueilli la réaction d’une Sénégalaise d’origine libanaise dont la mère se trouve bloquée au Liban. Mme Eliane Bzaih lance un appel au président sénégalais Abdoulaye Wade pour l’évacuer.

XS
SM
MD
LG