Liens d'accessibilité

Un ancien agent de la CIA porte plainte contre  le vice-président Cheney


Valérie Plame, ancien agent de la CIA, et son époux, l’ancien ambassadeur Joseph Wilson, ont porté plainte notamment contre M. Cheney, son ancien directeur de cabinet Lewis Libby et Karl Rove, l’un des principaux conseillers du président George Bush. Lors d’un point de presse vendredi, Madame Plame a dénoncé le « comportement honteux » des plus hauts responsables de l’administration Bush, ajoutant que ceux-ci seront appelés à rendre des comptes.

En 2002, la CIA avait envoyé l’ambassadeur Joseph Wilson au Niger pour faire la lumière sur les allégations selon lesquelles le régime de Saddam Hussein aurait cherché à acquérir de l’uranium nigérien à des fins militaires. Dans son rapport à la CIA, M. Wilson avait confirmé ce que l’ambassade des Etats Unis à Niamey avait déjà dit à Washington, à savoir qu’il était peu probable que l’Irak ait pu obtenir de l’uranium au Niger, la production nigérienne étant étroitement contrôlée par un consortium de sociétés française, japonaise, espagnole et allemande.

Néanmoins, la vente présumée de l’uranium nigérien à Saddam Hussein a été invoquée par le président George Bush dans son discours de 2003 sur l’état de l’Union pour justifier une possible entrée en guerre contre l’Irak. Stupéfait, Joseph Wilson a alors publié, quelques mois plus tard, dans le New York Times une tribune libre dans laquelle il expliquait sa mission au Niger et s’étonnait que l’administration Bush n’ait pas fait usage des renseignements mis à sa disposition.

Selon la plainte déposée par l’ambassadeur Wilson et son épouse, l’article aurait déclenché la colère du vice-président Dick Cheney qui aurait demandé à ses proches d’organiser une série de fuites visant à nuire à l’ex-ambassadeur et à son épouse. Selon M. et Mme Wilson, les fuites auraient entraîné la révélation de l’identité de Valerie Plame, ce qui aurait contribué à détruire sa carrière d’agent secret. De surcroît, elles auraient mis en danger la sécurité des deux époux et de leurs enfants et violé les droits de l’ambassadeur et de sa femme à la liberté d’expression et à une égale protection de la loi.

Pour l’instant, seul le bras droit du vice président Dick Cheney, Lewis Libby, a été inculpé dans cette affaire pour parjures, faux témoignages et entrave à la justice. Son procès est prévu début 2007. En juin, le procureur indépendant chargé du dossier, Patrick Fitzgeral, a décidé de ne pas poursuivre Karl Rove.

XS
SM
MD
LG