Liens d'accessibilité

Le Sud-Est asiatique intensifie sa coopération contre la grippe aviaire


Au cours des trois dernières années, plus de 130 personnes sont mortes du virus H5N1 de la grippe aviaire, la plupart en Indonésie. Le Vietman a enregistré 42 victimes humaines et la Thaïlande 14. Cette année, les deux pays n’ont pas signalé de victimes jusqu’ici. Selon les experts, ce bon résultat est le fruit d’une nouvelle campagne de contrôle et de sensibilisation.

“La Thaïlande a très bien maîtrisé la situation intérieure, de maniére incomplète, certes, mais ce pays fait un excellent travail. Le Vietnam s’y prend relativement bien. Ces pays ont développé des compétences qu’ils partagent maintenant avec ceux n’ayant pas de ressources,” a expliqué Peter Cordingley, porte-parole de l’OMS. Pour protéger leurs populations, la Thaïlande, le Vietnam, la Birmanie, le Laos et le Cambodge ont décidé d’intensifier leur coopération dans la lutte contre la grippe aviaire en s’appuyant sur l’expérience des deux premiers pays.

La Thaïlande formera des formateurs du Laos, du Cambodge et de la Birmanie. Ceux-ci se chargeront ensuite de créer des réseaux villageois d’alerte. La communauté internationale apporte également son appui aux pays de la région. Les Etats-Unis ont ainsi fourni une enveloppe de $1,5 million à un programme visant à enseigner aux paysans du Lao à identifier les oiseaux malades et en décourager la consommation. Depuis sa réapparition au Sud-Est asiatique, le virus H5N1 de la grippe aviaire a tué ou fait détruire de dizaines de millions de poulets, de canards et d’oies dans trois continents.

XS
SM
MD
LG