Liens d'accessibilité

2e édition du « Ciné droit libre » à Ouagadougou


La deuxième édition du « Ciné droit libre » se tient du 13 au 16 juillet à Ouagadougou. Ce festival propose des « fils parias » c’est à dire « dérangeants ou polémiques » selon son administrateur général, Luc Damiba. Ce sont des films censurés par d’autres festivals en Afrique ou en Europe parce que politiquement incorrects, a-t- il souligné. M. Damiba a dit que l’idée du festival est née des difficultés qu’il a lui même eues à faire projeter, au Burkina Faso, son film « Borry Bana» consacré à l’assassinat du journaliste Norbert Zongo.

Parmi les films présentés au festival cette année : Le documentaire du Sénégalais Joseph Gao Ramaka « Et si Latif avait raison » Trois films consacrés à la Côte d’Ivoire sont au programme, dont « TV Notre patrie » qui porte sur une chaîne de télévision émettant en zone rebelle. Le film controversé de l’Algérien Djamel Tahi « Sida : Le doute » sera également projeté, expliqué Luc Damiba. C’est pour inciter à l’action que tous ces films seront projetés, a-t-il dit.

XS
SM
MD
LG