Liens d'accessibilité

Affaire Hissène Habré: L’UA demande au Sénégal de juger l’ex-président tchadien


L’affaire Hissène Habré faisait partie des dossiers à l’ordre du jour du sommet de l’Union africaine de Banjul en Gambie. L’Union l’avait confiée à un comité de juristes qui lui a fait des recommandations. Sur la base de ces observations, le président en exercice de l’Union, M. Denis Sassou Nguesso, a annoncé que l’ancien président tchadien sera jugé au Sénégal, « au nom de l’Union. »

Contacté par Idriss Fall, Me Jacqueline Moudaïna, présidente de l’Association tchadienne pour la promotion et la défense des droits de l’Homme, dit que l’inquiétude des victimes de Habré persiste dans la mesure où la justice sénégalaise s’est déclarée incompétente dans cette affaire. Par ailleurs, l’Union africaine n’a pas fixé de délai pour un tel procès, a-t-elle souligné, affirmant qu’une extradition de Habré vers la Belgique reste la meilleure solution.

De son côté, Me El Hadj Diouf, un des avocats de Hissène Habré, soutient qu’il sera difficile de juger son client au Sénégal. Il relève de nombreux problèmes juridiques dont le fait qu’on pas poursuivi les principaux auteurs des crimes qu’on reproche à Habré.

XS
SM
MD
LG