Liens d'accessibilité

RDC : Les viols se multiplient malgré une paix relative


A l’occasion de la visite cette semaine, à Kinshasa, d’une mission du Conseil de sécurité de l’ONU, un groupe de femmes congolaises a remis à la délégation un mémorandum sur les violences sexuelles en RDC. Le document explique que ce type de violence est en augmentation et sévit partout dans le pays. Pendant la guerre, le viol a été utilisé comme arme par les belligérants. Maintenant que le pays a retrouvé une paix relative, les violences continuent de se généraliser, déplore le document qui identifie trois causes principales à ce phénomène: l’insécurité, le dysfonctionnement de la justice et la mauvaise gouvernance.

A Goma, dans l’Est du pays, plusieurs ONG tentent d’apporter une aide aux victimes de viol, celles-ci étant souvent rejetées par leur communauté. C’est le cas notamment de Docs Heal Africa qui, en collaboration avec plusieurs partenaires locaux, forme du personnel médical pour prendre en charge les personnes violées.

Lors de son dernier passage à Goma, Ferdinand Ferella a pu s’entretenir avec plusieurs représentantes de ces ONG. Il a organisé une table-ronde à laquelle ont pris part Esther Ntoto de « Ligths of Africa Network » Julienne Chapupewa, assistante sociale de « Docs Heal Africa et Muliri Kabekatyo » assistante sociale et également présidente de la fédération des femmes protestantes.

XS
SM
MD
LG