Liens d'accessibilité

Nouvelle approche de l’immigration à Dakar


La conférence de Dakar sur l’immigration a adopté mardi un plan d’action qui devra être validé par une conférence ministérielle prévue en juillet à Rabat au Maroc, rapporte l’AFP. Ce plan prévoit la mise en place d’instruments financiers favorisant le co-développement, la simplification « sur des bases bilatérales » des mesures de migration légale et la coopération judiciaire et policière pour lutter contre l’immigration illégale.

Pour Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l’Organisation des migrations internationales, cette conférence va dans le bon sens. « Investir dans les pays d’origine, aujourd’hui, c’est réduire la pression migratoire; c’est offrir une alternative pour ceux qui veulent, aujourd’hui, émigrer » a-t-il dit. Toutefois, il faut que cela s’accompagne de programmes qui permettent aux gens d’émigrer et de travailler légalement dans les pays d’accueil, estime M. Chauzy.

Soulignant que la tentation d’aller travailler dans des pays offrant de meilleurs salaires est naturelle et universelle, Jean-Philippe Chauzy a dit que l’idéal serait que « les personnes qui ont pu s’enrichir de ce processus migratoire puissent éventuellement contribuer aux politiques de développement dans les pays de départ. »

XS
SM
MD
LG