Liens d'accessibilité

RDC: Expulsion des 32 étrangers accusés de complot


En RDC, les 19 Sud-Africains, dix Nigérians et trois Américains accusés d’ourdir un complot contre les institutions nationales ont été expulsés après avoir été interpellés par les autorités congolaises. Dans une interview accordée à Ferdinand Ferella, le ministre congolais de la Communication, porte-parole du gouvernement, Henri Mova Sakani, a expliqué que les suspects ont été « expulsés pour des raisons diplomatiques. »

Un lourd procès « aurait focalisé toute l’attention de notre population alors que nous sommes à un tournant décisif de notre nation, » à savoir les premières élections depuis plus de 40 ans, a indiqué le ministre. Expliquant que l’expulsion des 32 suspects s’est faite en consultation avec leurs pays respectifs, M. Sakani a déclaré que ces « perturbateurs de l’ordre public » sont des « militaires de formation » venus pour commettre « des actes de sédition » à la veille des élections présidentielles.

Pour ce qui est de l’identité des éventuels commanditaires d’un tel complot, Henri Mova Sakani a indiqué qu’un rapport du ministère de l’Intérieur prévu la semaine prochaine donnera toutes « preuves probantes » sur cette affaire.

XS
SM
MD
LG