Liens d'accessibilité

Tchad : Plus d’une centaine de villageois massacrés par les Janjaweed selon Human Rights Watch


Les Janjaweed, milices arabes soudanaises, et leurs alliés tchadiens ont massacré plus de 118 villageois, dans 4 villages de l’Est du Tchad, le mois dernier, rapporte Human Rights Watch. Selon cette ONG, les assaillants sont arrivés au village de Djawara, le 13 avril, et se sont alors mis à tirer sur les habitants et à piller leurs maisons. D’après les témoignages des survivants, 75 personnes ont ainsi été massacrées, en l’espace de quelques heures. Les travailleurs humanitaires ont indiqué à Human Rights Watch qu’il y eu des attaques du même genre ce mois-ci, mais sur une moins grande échelle.

Selon Olivier Bercault, chercheur à Human Rights Watch, la lutte que mène le gouvernement tchadien contre les rebelles tchadiens fait que les frontières tchadiennes ne sont plus protégées. Les Janjaweed en profitent pour faire des incursions meurtrières au Tchad. Dans un entretien avec Jean-Claude André, M. Bercault s’est demandé s’il n’y pas une volonté de faire peur aux populations locales pour les pousser à partir. Selon ce chercheur, les assaillants volent du bétail qu’ils emmènent au Soudan. Par ailleurs certaines tribus alliées au Janjaweed essaient de prendre des terres à d’autres qui sont installées dans la région depuis des générations, a dit Olivier Bercault.

XS
SM
MD
LG