Liens d'accessibilité

Rapport 2006 d’Amnesty International: Points de lumière et zones d’ombre en Afrique


Amnesty International a publié, mardi, son rapport annuel sur l’état des droits de l’Homme dans le monde. Pour ce qui est de l’Afrique, la situation a connu quelques développements positifs au cours de l’année passée avec quelques accords de paix ayant entraîné une réduction du nombre de conflits. Cependant, les violations des droits fondamentaux se poursuivent dans divers pays, souligne l’ONG de défense des droits de l’Homme.

Dans une interview accordée à Calie Rerodo, Stéphane Mikala, coordonnateur du programme de mobilisation internationale au siège d’Amnesty International à Londres, fait état de l’espoir suscité par l’abolition de la peine de mort au Libéria, le fait que Charles Taylor ait été arrêté et que des leaders rebelles ougandais aient été inculpés pour crimes de guerre.

M. Mikala a déploré l’investissement « d’énormes ressources » dans la guerre contre le terrorisme alors que celles-ci auraient pu être utilisées dans la lutte contre le sida en Afrique du Sud par exemple, contre la violence faite aux femmes en RDC, aux civils en Côte d’Ivoire. La situation la plus préoccupante demeure celle du Darfour où les massacres se poursuivent, a dit M. Mikala.

XS
SM
MD
LG