Liens d'accessibilité

Burkina Faso: SOS droits des femmes


Au Burkina Faso, les femmes, surtout en milieu rural, hésitent à saisir les institutions judiciaires lorsque leurs droits sont bafoués. Dans une interview accordée à Idriss Fall, Franceline Tohé Bouda, présidente de l’Association des femmes juristes du Burkina, cite quelques causes de cette situation: l’éloignement géographique des institutions judiciaires, la complexité et le coût élevé des procédures.

L’Association déploie des efforts pour faciliter aux femmes l’accès aux institutions judiciaires tant traditionnelles que modernes, a expliqué Mme Bouda. A cet effet, les femmes juristes sillonnent le Burkina pour une campagne de sensibilisation et de formation. L’Association des femmes juristes a, par ailleurs, soumis aux bailleurs de fonds un projet de fonds d’assistance aux femmes. Celui-ci vise à mobiliser les moyens de confier les femmes victimes de violences à des avocats, a dit Mme Bouda.

XS
SM
MD
LG