Liens d'accessibilité

Madagascar: Le président du parlement destitué à cause d’une déclaration sur l’Iran


Le parlement malgache a destitué son président, Jean Lahiniriko, lundi, suite à sa déclaration en faveur du programme nucléaire iranien. A cette fin, les députés avaient voté une motion de destitution par 119 voix contre 6. Lors d’une visite en Iran en avril, M. Lahiniriko avait félicité Téhéran pour son programme nucléaire qu’il avait qualifié de succès, non seulement pour l’Iran mais aussi pour tous les pays en développement. Le TIM, parti au pouvoir à Madagascar, avait publié, à l’époque, un communiqué accusant M. Lahiniriko de trahison pour ces propos.

Dans un entretien avec Calie Rerodo, James Ramarosaona, directeur de la rédaction de La Gazette de la Grande Ile à Tananarive, a expliqué que les adversaires de Lahiniriko l’accusaient de « non-respect de la hiérarchie malgache » et de la Constitution en rapport avec sa déclaration de Téhéran. En réalité, a souligné James Ramarosaona, il s’agissait d’une affaire interne au TIM et la question du programme nucléaire iranien n’était qu’un prétexte.

M. Lahiniriko avait été exclu du parti TIM la semaine dernière. Il avait, entre autres, critiqué l’initiative « Madagascar Action Plan » lancée par le président Marc Ravalomanana comme étant un instrument de propagande avant la prochaine élection présidentielle. Tous les moyens ont été mis en oeuvre par les dirigeants du TIM à l’Assemblée nationale pour se débarrasser de M. Lahiniriko, affirme le directeur de la rédaction de La Gazette de la Grande Ile.

XS
SM
MD
LG