Liens d'accessibilité

Tchad: Election présidentielle calme mais faible participation


L’élection présidentielle tchadienne du 3 mai s’est tenue dans le calme, malgré la menace des groupes rebelles de la perturber. En lice contre quatre « alliés » le président Idriss Déby Itno va vraisemblablement être réélu pour un troisième mandat. D’après les agences de presse, le taux de participation a été faible.

De nombreux Tchadiens ont apparemment respecté les consignes de l’opposition qui avait appelé à boycotter cette élection présidentielle. Il n’y a pas eu d’engouement pour le scrutin, rapporte notre correspondant à N’Djaména, Evariste Ngaralbaye. Selon lui, la présence, dans les rues de la capitale tchadienne, de nombreux véhicules bourrés de militaires a peut-être fait craindre aux populations une autre attaque des rebelles.

Le chef de l’Etat tchadien, qui a voté tôt le matin, a dit aux journalistes qu’il était important que le scrutin se déroule selon le calendrier prévu. Les dirigeants de l’opposition, les évêques de l’église catholique du Tchad, les Etats-Unis et l’Union africaine avaient demandé au président Déby Itno de reporter le scrutin.

Les rebelles qui avaient attaqué N’Ddjaména, il y a près de trois semaines, pour tenter de renverser le gouvernement avaient menacé de perturber cette élection, mais la situation a été calme pendant toute la journée.

XS
SM
MD
LG