Liens d'accessibilité

Journée internationale de la liberté de la presse : 2005, année la plus meurtrière de la décennie


L’année 2005 a été la plus meurtrière de la décennie pour les journalistes. C’est ce qu’indique Reporters Sans Frontières dans son rapport annuel publié aujourd’hui, à la veille de la journée internationale de la liberté de la presse. Le groupe international de défense des droits des journalistes fait état de 63 confrères tués l’an dernier, l’Irak restant le pays le plus dangereux pour les journalistes. 120 confrères sont actuellement emprisonnés, avec le plus grand nombre en Chine et à Cuba. Quinze journalistes et 6 collaborateurs ont été tués cette année.

La journée de la liberté de la presse en Afrique

A la veille de la journée internationale de la liberté de presse, des journalistes venus des pays de la CEDEAO et de la Mauritanie ont entamé, à Abidjan, à un colloque international sur le rôle des médias dans les processus électoraux. « Les questions d’élection sont souvent porteuses de conflit en Afrique et la presse est souvent interpellée » a souligné Amos Béonao, président de l’Union des journalistes de Côte d’Ivoire.

Le centre culturel américain de Ouagadougou abrite, de son côté, un séminaire sur le journalisme d’investigation. Le film « All the President's Men » qui traite du scandale du Watergate et du rôle de la presse sera projeté durant cette rencontre, a annoncé Todd Hasquel, directeur du centre culturel.

XS
SM
MD
LG