Liens d'accessibilité

Al-Kaida demeure la principale menace pour intérêts américains en Afrique, indique le rapport annuel du département d’Etat


Plus de 14.000 personnes ont péri l’an dernier, victimes d’attentats terroristes dans le monde et une grande partie de ces attaques ont eu lieu en Irak ; c’est ce qui ressort du rapport annuel sur le terrorisme publié vendredi, par le département d’Etat américain. Avec environ 11.000 cas, le nombre d’incidents terroristes est monté en flèche par rapport à 2004. Cette augmentation est due, en premier lieu, aux changements dans la façon de cataloguer ces incidents.

Tout comme les récentes années, le rapport dit que l’Iran, Cuba, la Libye, la Corée du Nord, le Soudan et la Syrie sont des états qui parrainent le terrorisme. Al-Kaida demeure la menace la plus grave pour les intérêts des Etats-Unis et leurs alliés sur le continent africain, note le document.

Le département d’Etat américain se dit préoccupé par ce qu’il appelle « le petit nombre » d’agents d’al-Kaida en Afrique de l’Est, notamment en Somalie, de même que les efforts de ce groupe terroriste pour trouver des financements et de nouvelles recrues en Afrique du sud, au Nigeria et dans les pays au sud du Sahara.

Malgré sa présence sur la liste des pays parrainant le terrorisme, le Soudan est félicité par le département d’Etat pour ses efforts dans la lutte contre des éléments terroristes internationaux et ceux qui les appuient. Djibouti, l’Ethiopie, Madagascar, la Mauritanie, le Rwanda et le Sénégal ont reçu des félicitations américaines pour leur coopération dans la lutte anti-terrorisme.

XS
SM
MD
LG