Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire: la psychose de la grippe aviaire affecte le secteur avicole


L’apparition de la grippe aviaire au Burkina Faso voisin inquiète les éleveurs et les consommateurs de volailles ivoiriens. Cette filière a connu un grand essor dans en Côte d’Ivoire. Dans une interview accordée à Timothée Donangmaye, Isaac Ady, directeur général de la ferme Coco Service, explique que le gouvernement ivoirien avait pris des mesures pour encourager le développement de l’élevage avicole.

Selon l’AFP, près de 400 fermes, « dont les plus importantes de la sous-région ouest-africaine, prospère dans la région d’Agnibilékrou, produisant entre 4 et 5 millions de pondeuses par an. » M. Ady fait état d’une « psychose totale » depuis l’apparition de l’épizootie de la grippe aviaire en Afrique. « Les gens ont peur de consommer de la volaille, et surtout les produits dérivés comme les œufs, » a-t-il dit, soulignant que les chiffres d’affaires sont en chute libre.

L’interprofessionnel et le ministère de la promotion animale mène la sensibilisation pour rassurer les consommateurs, a indiqué le directeur général de Coco Service, ajoutant que tout le monde est inquiet à l’idée que la grippe aviaire pourrait aussi se déclarer en Côte d’Ivoire.

XS
SM
MD
LG