Liens d'accessibilité

Tchad: Pas d’alternative au président Déby Itno selon le secrétaire général de son parti


La campagne électorale pour la présidentielle du 3 mai a démarré au Tchad. Le président Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis 1990, a été investi candidat, dimanche, par son parti, le Mouvement patriotique du salut (MPS). Les principaux partis d’opposition ont appelé les Tchadiens à boycotter cette élection, estimant que les conditions ne sont pas réunies pour un scrutin libre et équitable. Dans le camp du président Idriss Déby Itno, on se veut serein.

Dans une interview accordée à Lamia Gritli, le secrétaire général du MPS, Mahamat Hissène, a présenté le programme du président Idriss Déby Itno. Le chef de l’Etat tchadien se propose de « renforcer les institutions démocratiques, parachever également le programme économique, qu’il a commencé pendant les deux précédents mandats » a dit M. Hissène. Parmi les réalisations du président Déby Itno, le secrétaire général du MPS a cité le réseau routier goudronné qui est passé de 107 km à un millier de km.

M. Mahamat Hissène a balayé d’un revers de main les exigences de l’opposition concernant le processus électorall. « Si vous lisez la loi électorale du Tchad, elle est meilleure que la loi électorale des Etats-Unis» a-t-il martelé. Le secrétaire général du MPS a expliqué que cette loi avait été élaborée sous un gouvernement d’unité nationale, auquel avaient pris part nombre de partis aujourd’hui dans l’opposition. « En 2001, M. Kamougué était notre allié, et c’est à ce titre qu’il était devenu président de l’assemblée nationale, en 2001, » a rappelé M. Hissène, soulignant au passage que M.Ibni Oumar Mahamat Saleh avait eu deux de ses militants au sein du gouvernement.

Pour le secrétaire général du MPS, il n’y a pas d’alternative au président tchadien. « Si on cherche un autre candidat qui ait le même poids qu’Idriss Déby, il faudra cloner Idriss Déby » a conclu Mahamat Hissène.

XS
SM
MD
LG