Liens d'accessibilité

Sierra Leone :  Première comparution de Charles Taylor


L’ancien président libérien, Charles Taylor a plaidé « non coupable » aujourd’hui, lors de sa première comparution devant le Tribunal spécial pour les crimes de guerre en Sierra Leone. Taylor, qui a retenu les services de l’avocat américain Alan Dershowitz pour le représenter, est accusé de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Les chefs d’accusation retenus contre lui découlent de son appui présumé aux rebelles du RUF, auteurs d’atrocités pendant la guerre civile en Sierra Leone.

Au moment de répondre aux charges retenues contre lui, l’ex-leader libérien a contesté la compétence du tribunal. Sa famille estime qu’il ne pourra pas bénéficier d’un procès équitable si l’affaire est jugée en Sierra Leone. Le Tribunal spécial a demandé que les audiences se tiennent à La Haye, au siège de la Cour pénale internationale. Il craint que la présence de Taylor à Freetown n’engendre des troubles, à la fois en Sierre Leone et au Libéria.

Selon l’envoyé spécial de la Voix de l’Amérique à Freetown, Jo Bavier, Charles Taylor a créé la surprise en exprimant, à travers son avocat, le souhait d’être jugé sur place à Freetown. C’est ce que demandent également les victimes des rebelles du RUF, a précisé Jo Bavier.

XS
SM
MD
LG