Liens d'accessibilité

Sierra Leone : Charles Taylor comparaîtra lundi


Après son extradition du Nigeria, l’ex-président libérien Charles Taylor comparaîtra à Freetown, dès lundi, devant le juge Richard Lussick, a annoncé le Tribunal spécial pour la Sierra Léone. Il sera donné lecture des onze chefs d’accusations retenus contre l’ex-leader libérien, qui devra alors plaider coupable ou non coupable, précisent des sources au tribunal.

Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone a inculpé Taylor de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité pour son appui aux rebelles sierra-léonais du RUF. A la demande de la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf, qui redoute un effet déstabilisateur du procès Taylor dans la région, le tribunal spécial tente de transférer ce procès à la Haye. Le gouvernement néerlandais a donné son accord à ce projet, mais a demandé au Conseil de sécurité de l’ONU de prendre une résolution approuvant ce transfert, a expliqué le procureur-adjoint.

Pour Christopher Staker, l’endroit où Taylor sera jugé importe moins que le fait qu’il puisse enfin être jugé. Charles Taylor est détenu au complexe judiciaire de Freetown. Ses avocats, qui lui ont rendu visite jeudi, disent qu’il se porte bien garde le moral.

XS
SM
MD
LG