Liens d'accessibilité

Irak : Libération  de la journaliste Jill Caroll


Trois après sa disparition à Baghdad, la journaliste américaine Jill Garoll a été libérée jeudi. D’après la police, elle a été remise au bureau, à Bagdad, d’un parti sunnite, par un groupe inconnu. L’ambassadeur des Etats Unis en Irak, Zalmay Khalilzad, a indiqué que les responsables américains à Bagdad n’avaient pas participé aux négociations pour cette libération.

Dans une interview accordée à une station de télévision irakienne, Jill Caroll a affirmé qu’elle a été très bien traitée par ses ravisseurs et que ceux-ci ne l’ont jamais menacée. Les Etats Unis poussent un soupir de soulagement et sont ravis d’apprendre sa libération, a déclaré la secrétaire d’Etat Condoleeza Rice. Pour sa part, le président Bush déclare qu’il est très content que Jill Carroll soit en vie.

Les articles de Carroll étaient publiés dans le journal américain The Christian Science Monitor. La journaliste américaine avait été kidnappée le 7 janvier, par des inconnus qui ont tué son traducteur, un Irakien. Les ravisseurs avaient menacé de la tuer si toutes les femmes en détention dans les prisons américaines en Irak n’étaient pas remises en liberté.

XS
SM
MD
LG