Liens d'accessibilité

Niger: La guerre des arriérés d’impôts


Au Niger, le gouvernement a lancé, sur instruction du chef de l’Etat, une vaste opération « coup de poing » pour amener les contribuables indélicats à payer leurs impôts. Contacté par Idriss Fall, Mohammed Ben Omar, porte-parole du gouvernement nigérien, a expliqué que, pour la période allant de 1998 a 2005, il y a 26 milliards de FCFA d’arriérés d’impôts à récupérer.

Cette opération est nécessaire dans la mesure où, de plus en plus, l’aide au développement est en train de s’amenuiser, sans compter la multiplication de conditionnalités des bailleurs de fonds internationaux, a expliqué Mohammed Ben Omar. Selon le porte-parole du gouvernement nigérien, il est de plus en plus difficile pour le pays « d’engranger de l’argent » alors que le développement et la relance économique demandent beaucoup de fonds.

M. Omar a cité de nombreux chantiers en attente de financement, notamment celui du deuxième pont sur le Niger pour désenclaver Niamey. « Nous ne pouvons que compter sur nous-mêmes » a-t-il souligné. Interrogé sur les probables réticences à l’opération, il a dit qu’être citoyen, c’est aussi s’acquitter de ses impôts. « Nous ne ferons rien qui puisse contrarier la loi» a assuré le responsable nigérien.

Pour une réaction à cette initiative gouvernementale, Idriss Fall a contacté M. Kassoum Issa de la Coordination de la société civile, qui se dit indigné. « Nous avons pensé que ce discours, d’abord, est démagogique » a dit M. Kassoum, ajoutant que le gouvernement a posé « beaucoup d’actes très préjudiciables par rapport à la gouvernance » et « réprimé les étudiants et les travailleurs qui attendaient beaucoup de mois d’arriérés de salaires. »

Le représentant de la société civile nigérienne a accusé les autorités de son pays d’octroyer « des fonds politiques faramineux (...) aux trois premiers responsables de l’Etat, aux députés qui touchent plus d’un million et demi de FCFA par mois. » Pour Kassoum Issa, le gouvernement doit, avant tout, réorienter les ressources nationales vers la prise en charge des problèmes sociaux et réduire son train de vie.

XS
SM
MD
LG