Liens d'accessibilité

Nigeria: Début du recensement général 


Le recensement général de la population du Nigeria a connu un début mouvementé mardi, dans l’ensemble du pays. Des problèmes de logistiques ont causé des retards dans plusieurs localités. Certains agents recenseurs qui n’avaient pas perçu leurs salaires ont refusé de commencer le travail. Dans l’Etat dAnambra, deux personnes ont été tuées dans des accrochages entre la police nigériane et des membres du Mouvement pour la réalisation de la souveraineté de l’Etat du Biafra, groupe séparatiste interdit.

Le recensement suscite des frictions dans un pays divisé entre de nombreux groupes ethniques et deux principaux groupes religieux: les Chrétiens au Sud et les Musulmans au Nord. Cette situation a amené le président Olusegun Obasanjo à exhorter ses compatriotes à ne pas considérer l’opération comme une question de suprématie politique. Le gouvernement nigérian lui-même a été accusé, dans le passé, de manipuler les chiffres du recensement général à des fins politiques.

Dans un entretien avec Idriss Fall, Eric Babadjide, correspondant de la Voix de l’Amérique au Nigeria, rapporte que les habitants de l’Etat de Lagos sont contraints de rester chez eux durant les cinq jours que durera le recensement. Cette décision, qui ne plaît pas à tous, a été prise par le gouverneur de l’Etat de Lagos depuis samedi pour faciliter le travail des agents recenseurs. La situation n’est toutefois pas la même dans les autres Etats du Nigeria. Ce pays, le plus peuplé d’Afrique, compte entre 120 et 150 millions d’habitants selon des estimations.

XS
SM
MD
LG