Liens d'accessibilité

Libéria: La présidente Ellen Johnson Sirleaf s’est adressée au Congrès américain


La présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf, a entamé sa première visite officielle aux Etats-Unis par un discours au Congrès américain. Elle est ainsi devenue le quatrième chef d’Etat africain à prendre la parole à une session conjointe du Congrès. L’objectif de cette visite est de solliciter une aide accrue de Washington pour la reconstruction du Libéria, pays ravagé par 14 ans de guerre civile.

Madame Johnson Sirleaf souhaite aussi encourager les investissements américains dans son pays et renforcer les liens bilatéraux traditionnels américano-libériens. Dans son discours, mercredi, devant les deux chambres du Congrés réunies, Mme Sirleaf a dit qu’il n’y a pas de solution rapide aux problèmes du Libéria. Les libériens, a-t-elle dit, sont disposés à surmonter leurs divergences et à travailler d’arrache-pied pour parvenir à la paix et à la stabilité.

Le programme d’Ellen Johnson Sirleaf aux Etats-Unis inclut une visite à New-York, cette semaine, pour des consultations avec le secrétaire général de l’Onu Kofi Annan. Puis la première femme élue présidente d’un pays africain sera reçue en début de semaine prochaine à la Maison blanche, par le président George Bush, avant de regagner son pays.

Le Libéria a été fondé au XIXème siècle par des esclaves affranchis en provenance des Etats-Unis. La semaine dernière, la commission budgétaire de la Chambre des représentants américains a approuvé 50 millions de dollars d’aide économique et humanitaire en faveur de ce pays.

XS
SM
MD
LG