Liens d'accessibilité

Mars Reconnaissance Orbiter en orbite autour de Mars


Depuis 1997, l’agence spatiale américaine, la NASA envoie, tous les deux ans en moyenne, des sondes et des robots vers Mars. L’objectif est de mieux observer la topographie de la planète et tenter de déterminer une fois pour toute si la vie a existé sur Mars.

Mars Reconnaissance Orbiter mènera, pendant deux ans, des observations scientifiques détaillées dans l’espoir de dévoiler les mystères de cette planète. Il a fallu sept mois à la sonde, qui mesure 15 mètres d’envergure, pour arriver à destination. « C’est un satellite météorologique, un arpenteur géologique, qui va ouvrir la voie à d’autres missions, » fait valoir le chercheur Richard Zurek, l’un des responsables du programme Mars Reconnaissance Orbiter.

Le satellite est équipé de six instruments, dont un spectromètre pour détecter des minéraux liés à la présence d’eau. Un radar capable de pénétrer le sol tentera de déterminer la présence d’eau ou de glace sous la surface. Le radiomètre de bord analysera, pour sa part, les poussières atmosphériques, la vapeur d’eau et les températures. L’une de trois caméras pourra montrer, avec une grande netteté, des roches et couches de terrain.

« Ensembles, ces données offriront une nouvelle image de l’histoire de Mars et permettront de déterminer quels sont les meilleurs sites d’atterrissage des prochains robots, les meilleurs endroits à explorer, » explique Richard Zurek.

La NASA a aussi pris de nouvelles dispositions pour que les informations récoltées par le satellite soient répercutées plus rapidement vers la terre que lors des missions précédentes. L’agence spatiale américaine ne veut plus recevoir un filet de données, mais un flot d’informations.

Encore faut-il que Mars Reconnaissance Orbiter s’installe confortablement dans son orbite, une procédure qui prendra près de six mois, et à laquelle n’ont pas survécu certaines sondes. Le satellite va rejoindre trois autres orbiteurs, dont deux américains, Mars Global Surveyor et Mars Odyssey, et un européen, Mars Express, qui auscultent déjà la planète. Sur le sol martien, les robots américains Spirit et Opportunity ont entamé leur troisième année d’exploration.

XS
SM
MD
LG