Liens d'accessibilité

La mauvaise gouvernance, facteur de pénurie d’eau potable selon l’ONU


Plus d’un milliard d’individus sur la planète n’ont pas accès à l’eau potable. A une semaine de l’ouverture, à Mexico, du 4ème forum mondial de l’eau, l’ONU a publié un rapport mettant l’accent sur la mauvaise gouvernance comme facteur-clé des pénuries d’eau potable dans le monde. De l’avis de Jean-Marc Faures, spécialiste de la gestion des ressources en eau à la FAO, le problème du partage de l’eau est lié à ceux de la gouvernance, entre autres.

Le non-respect des règles de bonne gouvernance mène toujours à un gaspillage des ressources économiques et à l’injustice, a déclaré M. Faures à la Voix de l’Amérique. Toutes les agences de l’ONU essaient de travailler ensemble et d’éviter une approche sectorielle concernant l’eau.

Tous les secteurs sont concernés, à savoir l’agriculture, l’eau potable, la désertification, l’énergie, etc. C’est pourquoi le rapport onusien a été rédigé par des experts de tous les secteurs ayant un lien avec l’eau.

XS
SM
MD
LG