Liens d'accessibilité

Etats-Unis: rapport annuel du département d’Etat américain sur les droits de l’Homme


Le rapport annuel du département d’Etat sur les droits humains rendu public mercredi note que plusieurs pays d’Afrique subsaharienne ont accompli des progrès significatifs concernant le respect des droits de l’homme en 2005. Il a été présenté au cours d’une conférence de presse par la secrétaire d’Etat Condoleeza Rice. La promotion de la démocratie dans le monde s’inscrit dans les principes que les Etats-Unis tiennent pour sacrés et contribue à l’avènement d’un monde de paix, a déclaré Mme Rice à cette occasion.

Le rapport du département d’Etat précise que la situation s’est « nettement améliorée » dans la région des Grands Lacs, où les gouvernements ont procédé à la démobilisation de milliers d’enfants soldats. Le document indique, par ailleurs, que le Libéria a réalisé un « pas très important » vers la démocratie avec des élections qui ont porté à la présidence Mme Ellen Johnson Sirleaf. Selon le département d’Etat américain, l’Ouganda a réintroduit un système politique multipartite après des décennies de régime de parti unique.

Le rapport réitère les critiques des Etats-Unis à l’égard du Zimbabwé, où le gouvernement poursuit un « assaut sans relâche » contre la dignité humaine et les libertés fondamentales. Concernant le Soudan, le document souligne que le génocide a continué l’année dernière au Darfour, région déchirée par la guerre. La torture et la violence contre les femmes étaient pratiquées de manière « systématique » et le viol était utilisé comme arme de guerre. Toujours selon le rapport du département d’Etat américain, la crise politique en Côte d’Ivoire a entraîné de nouvelles violations de droits fondamentaux par des viols, tortures, meurtres et exécutions extrajudiciaires perpétrés tant par les forces gouvernementales que par les rebelles. Le rapport complet est disponible sur le site Internet du département d’Etat américain à www.state.gov

XS
SM
MD
LG