Liens d'accessibilité

Niger: le Comité de crise propose un dédommagement des aviculteurs


Au Niger, le Comité de crise mis sur pied pour faire face à la menace de la grippe aviaire a proposé un dédommagement des éleveurs en cas d’abattage massif de volaille atteinte du virus de cette maladie. La proposition du Comité de crise tient compte des disparités dans les coûts de production, a expliqué son président, le Dr Boureima Hama Sambo, dans une interview accordée à Idriss Fall.

«Un aviculteur moderne (...) peut avoir des pondeuses qui sont précieuses ou des poulets de race ou des poussins» a-t-il dit, ajoutant qu’il revient au gouvernement de trancher, «vu que dans les campagnes, la volaille est élevée de manière extensive.» Compte du fait que Niger partage avec le Nigeria une frontière longue de1500 km, la découverte de foyers de virus H5N1 dans ce pays voisin suscite beaucoup d’inquiétudes.

«Nos forces de défense et de sécurité, la population est toute sensibilisée pour les dangers qui nous guettent par rapport à de la volaille ou des produits aviaires qui seraient importés de notre voisin du sud» a indiqué le Dr Sambo. Selon le président du Comité de crise, une grande campagne de sensibilisation a été lancée au Niger. Par ailleurs, des cellules de crise ont été installées à tous les niveaux.

«Il y a eu de morts suspects de volaille dans le pays, mais pour le moment,» a reconnu le Dr Sambo, précisant cependant qu’il n’y a pas encore eu de confirmation de cas de grippe aviaire au Niger.

XS
SM
MD
LG