Liens d'accessibilité

Nigeria: les ravisseurs des 9 otages étrangers durcissent le ton


Les militants qui ont enlevé 9 agents expatriés d’une compagnie sous-traitante américaine au Nigeria souhaitent la participation de médiateurs neutres dans tout effort visant à obtenir la libération des otages. Dans un courrier électronique adressé mardi à des journalistes, le Mouvement pour l’émancipation du delta du Niger (MEDN) dit qu’aucune négociation n’a encore eu lieu. Les autorités nigérianes ont mis sur pied un groupe chargé des contacts avec les militants, mais ces derniers qualifient le gouvernement d’Abuja de « frauduleux. »

Le MEDN a capturé, samedi, les travailleurs expatriés alors que ceux-ci installaient un oléoduc pour la compagnie Shell. Les ravisseurs ont aussi perpétré plusieurs attaques dans la région, endommageant des oléoducs et une station d’exportation de brut. Ces incidents ont été confirmés par Shell qui a été forcé de réduire sa production de 455 000 barils par jour.

Les militants du delta du Niger exigent que 50% des revenus pétroliers du delta reviennent aux populations locales, de même que la remise en liberté inconditionnelle de deux leaders Ijaw emprisonnés. Notre confrère Eric Babajide, rédacteur en chef de la radio Eko FM à Lagos, a déclaré à la VOA que les preneurs d’otages menacent d’exécuter les 9 travailleurs étrangers dans les prochains jours si leurs exigences ne sont pas respectées.

XS
SM
MD
LG