Liens d'accessibilité

Jamestown: première ville coloniale des Etats-Unis


Il y a près de quatre siècles ans, trois navires britanniques appareillent à destination de l’Amérique du Nord. Après avoir traversé l’Atlantique, ils jettent l’ancre, en 1607, sur les rives du fleuve James, en Virginie. Les passagers débarquent et s’attèlent à la construction de Jamestown, la première colonie anglaise permanente dans ce qui deviendra, par la suite, les Etats-Unis.

Incendiée moins d’un siècle plus tard, lors de la rebellion de Nathaniel Bacon, Jamestown est tombée en ruines à partir de 1699, quand le chef-lieu de la Virginie a été transféré à Williamsburg. Il a fallu attendre 1957, date du 350è anniversaire de l’arrivée des colons, pour que l’état de Virginie recrée, à proximité du site de Jamestown, une copie conforme de la colonie.

Contrairement aux premiers colons, les touristes arrivent maintenant à Jamestown en voiture. Ils peuvent aller au Jamestown Settlement ou visiter le site même de la colonie sur l’île de Jamestown. Au Jamestown Settlement et dans le village indien proche de Powhatan, les visiteurs peuvent se faire une idée de la vie dans la colonie, à ses débuts. Des figurants, vêtus à la mode de 1609, y parlent l’anglais du XVII siècle. Et ils sont armés de mousquets de l’ère coloniale. Il y a aussi des figurants indiens dans le village de Powhatan. Les touristes peuvent aussi admirer des copies, grandeur nature, des trois navires qui avaient transporté les colons à Jamestown, à savoir le Susan Constant, le Godspeed et le Discovery.

A l’origine, Jamestown Settlement a été construite par l’état de Virginie parce qu’il n’y avait pas grand chose à voir sur le site même de Jamestown. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Des historiens et des archéologues procèdent à des fouilles sur place.... Et on a maintenant une meilleure idée de la colonie, de ses habitants et de leur vie quotidienne. Les recherches ont confirmé la construction d’un fortin triangulaire à Jamestown, quelques mois après l’arrivée des premiers colons.

Des vestiges du bâtiment ont même été retrouvés, de même que de nombreux objets historiques actuellement exposés dans un musée. Autre fait établi par les fouilles: la vie difficile des nouveaux venus pendant les premières années de Jamestown. Les maladies, le manque de vivres et les affrontements avec les indiens devaient décimer les premiers colons, en particulier le terrible hiver de 1609 qui a coûté la vie à près de 90% de la population.

Après des débuts difficiles, Jamestown a finalement pris son essor, grâce à la culture et l’exportation du tabac. D’où l’expansion de la colonie et sa division en deux secteurs Old Towne, la vieille ville, et New Towne, la nouvelle ville, construite à partir de 1620. Parmi les vestiges de New Towne, les ruines de la Maison Ambler, qui datent du milieu du dix septième siècle. Un autre bâtiment historique: l’église coloniale, construite d’abord en bois en 1617, puis reconstruite en pierre, en 1639.

Cette église de Jamestown a joué un très grand rôle dans l’histoire du pays. C’est là que se sont réunis, en 1619, les premiers législateurs américains. Ces délégués y ont mis sur pied le gouvernement autonome ayant servi de modèle à toutes les autres colonies américaines.

Près de l’église historique de Jamestown se dresse la statue de Pocahontas, cette fille du chef indien Powhatan qui avait épousé le colon anglais John Rolfe, en 1614.

Ce mariage a été à l’origine de 8 ans de paix entre les colons et la puissante confédération indienne des Powhatan. Près de cette statue, se dresse un monument de 31 mètres de haut érigé à l’occasion du trois cent cinquantième anniversaire de Jamestown. C’est là que les touristes se rassemblent, avant leur visite du site historique avec les guides locaux. Les visiteurs peuvent aussi emprunter la route qui fait le tour de l’île de Jamestown.

Jamestown n’est plus. Mais ses quelque 100 années d’existence ont marqué le début de l’histoire et de la culture à l’origine des Etats-Unis.


XS
SM
MD
LG